Aeschne azurée (Aeshna caerulea)

Identification : L’Aeschne azurée (Aeshna caerulea) possède une petite zone de contact entre les yeux. Les bandes antéhumérales sont courtes, et les bandes thoraciques sont étroites et sinueuses. La nervure IR3 ne possède pas de fourche au niveau du ptérostigma.
Le mâle possède des marques bleues généralement relativement grandes.
Ces marques sont jaunes chez les femelles et les mâles immatures. Les femelles possèdent parfois aussi des marques bleues.

Taille : 54 à 64 mm de long, 74 à 82 mm d’envergure.

Habitat : Landes alpines et boréales, toundra. rarement au-dessous de 1000m dans les Alpes.

Répartition géographique : C’est une espèce boréale plus commune au-delà de la limite des arbres. Elle est très abondante dans les régions polaires eurasiennes.

Comportement : Elle s’observe souvent en train de se chauffer au soleil sur un support clair. Chez cette espèce, le changement de couleur en fonction de la température est impressionnant. Froids, les mâles sont gris sombres et deviennent bleu clair en se réchauffant. Les mâles patrouillent bas le long des berges des pièces d’eau.

Période d’observation : De mi-juillet à mi-septembre, dès fin mai en Écosse.

Espèces semblables :
D’une manière générale, les courtes bandes antéhumérales, les bandes thoraciques étroites et sinueuses et l’IR3 sans fourche sont caractéristiques. Pour les bandes antéhumérales, attention à certaines femelles notamment celle de l’Aeshne des joncs (Aeshna juncea) et de l’Aeschne subarctique (Aeshna subarctica) qui ont de petites bandes antéhumérales, mais des bandes thoraciques plus épaisses.

Sources :
https://www.insecte.org/
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2017