Aeschne des joncs (Aeshna juncea)

Aeschne des joncsIdentification : L’Aeschne des joncs (Aeshna juncea) est grande et sombre avec des taches et des bandes jaunes et bleues. Elle possède un « T » noir épais sur le front. Le thorax est brun sombre barré de 2 larges bandes jaunes de chaque côté, à la partie supérieure parfois bleutée.Les nervures costales sont jaunes. L’abdomen est brun noir orné de taches bleues et jaunes chez le mâle mature, ces taches sont jaunes chez les femelles et les mâles immatures. Elle verdissent avec l’âge chez les femelles. Les bandes antéhumérales sont relativement fines mais bien présentes chez les mâles, elles sont très courtes, réduites à des taches chez les femelles. Une tache jaune est présente à l’arrière des yeux. la suture de la face est épaissie au milieu, plus fine sur les côtés.

Taille : 65 à 80mm de long, 80 à 96 mm d’envergure.

Habitat : Lacs, étangs et tourbières acides en plaines. Plus haut en altitude ou en latitude, elle s’accommode de nombreux milieux stagnants.

Répartition géographique : C’est l’aeschne la plus commune dans les régions montagneuses et nordiques.

Comportement : Leur vol est puissant et rapide. Les mâles patrouillent inlassablement au-dessus de l’eau ou le long des berges. Ils sont agressifs et chassent tout autre odonate.

Période de vol : Elle émerge occasionnellement fin mai et peut voler jusqu’en novembre mais présence maximale entre juillet et septembre.

Espèces semblables :
L’Aeschne verte (Aeshna viridis) et l’Aeschne bleue (Aeshna cyanea) ont des bandes antéhumérales plus épaisses et d’apparence plus rondes, le thorax est vert à bandes noires.
L’Aeschne azurée (Aeshna caerula) a l’IR3 non fourchue, les bandes antéhumérales sont très petites, les bandes thoraciques étroites et sinueuses.
L’Aeschne affine (Aeshna affinis) a les cotés du thorax vert jaune a fines lignes noires, le triangle anal possède 3 cellules, le champ anal a 2 rangées de cellules (et non plus).
L’Aeschne mixte (Aeshna mixta) a le triangle anal qui possède 3 cellules, le champ anal a 2 rangées de cellules (et non plus), la suture frontale est fine et elle possède un clou jaune sur S2.
L’Aeschne velue printanière (Brachytron pratense) est plus petite, plus velue, n’a pas d’étranglement à la base de l’abdomen, le segment 1 possède jute une petite tache centrale, les cotés du thorax sont verts barrés de 2 lignes noires complètes, les ptérostigma sont longs et fins.
Les trois suivantes sont probablement les plus ressemblantes à l’Aeschne des joncs :
L’Aeschne subarctique (Aeshna subarctica) a la suture de la face d’épaisseur constante, la nervure costale est brune, pas de tache jaune derrière les yeux, généralement plus sombre, partie inférieure du thorax marquée de 2 points jaunes en forme de goutte, appendices anaux de la femelle plus larges, symétriques et arrondis à leur extrémité, cercoïdes du mâle plus larges.
L’Aeschne denticulée (Aeshna serrata) a le pied du « T » frontal plus étroit, les marques abdominales sont plus grandes, les femelles ont de grandes bandes antéhumérales.
L’Aeschne crénelée (Aeshna crenata) a la nervure costale brune, toutes les marques abdominales des mâles sont bleues, les femelles n’ont pas de bandes antéhumérales.

Sources :
http://www.insecte.org/
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2017

2015