Agrion porte-coupe (Enallagma cyathigerum)

Agrion porte coupeIdentification : L’agrion porte-coupe ou Portecoupe holarctique (Enallagma cyathigerum) ressemble aux autres agrions bleus mais il est un peu plus robuste. Il possède de grandes taches postoculaires. La bande antéhumérale bleue est au moins aussi large que la bande noire en dessous. Les côtés du thorax sont dépourvus de petit trait noir sur la suture interpleurale.
Le mâle possède un dessin en forme de champignon ou d’une coupe sur le segment 2. Il est bleu annelé de noir. Le champignon peut parfois varier, il peut être arrondi ou pointu, présenter des extensions latérales en forme d’ailes, son pied peut manquer.
Les mâles immatures sont bleu clair, tirant parfois sur le violet, ou bruns.
La femelle est marquée dorsalement d’une série de dessins noirs en forme de torpilles. Elle peut être bleue, verdâtre ou brune. Elle possède une petite épine vulvaire à la base de l’ovipositeur.
Certains individus, surtout dans le Nord et l’Est de leur aire, peuvent avoir de fines bandes antéhumérales, parfois interrompues, et posséder un trait thoracique supplémentaire.

Taille : 29 à 36mm de long, 30 à 42mm d’envergure.

Habitat : Il fréquente tous types de lacs, étangs et rivières lentes. On trouve de fortes densités dans les étangs acides sans poissons.

Répartition géographique : Il est commun dans la plupart des régions de France. Il s’étend du cercle arctique à l’Atlas marocain, de l’Atlantique au Kamchatka.

Période de vol : De fin avril à octobre. Le développement larvaire nécessite plus d’une année dans le Nord alors que jusqu’à 2 générations se succèdent en un an ans le Sud.

Espèces semblables :
Les femelles brunes peuvent être confondues avec le Leste brun (Sympecma fusca) mais ce dernier a de longs ptérostigmas bruns, des marques différentes sur le thorax et la tête, il ne possède pas de taches postoculaires et les femelles ne possèdent pas d’épine vulvaire.
Genre Coenagrion est semblable mais les bandes antéhumérales sont moins larges, plus étroites que la bande noire du dessous, les bandes noires entre les sutures sont présentes, les femelles n’ont pas d’épine vulvaire et le dessin du S2 des mâles est différent.
La Naïade aux yeux bleus (Erythromma lindenii) a des taches postoculaires souvent linéaires voire absentes, deux traits noirs sur le côté du thorax (et non 1), les mâles ont la tache caudale sur S9 et S10, S8 est noir.

Sources :
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s