Ischnure élégante (Ischnura elegans)

Ischnure éléganteIdentification : L’Ischnure élégante (Ischnura elegans) est l’une des libellules les plus abondantes et les plus répandues d’Europe.
Les mâles sont noir-bronze avec la tête, le thorax, la base et le 8ème segment de l’abdomen marqués de bleu ciel à maturité. La bordure postérieure de leur pronotum est redressée. Les ptérostigmas sont bicolores. Les jeunes mâles sont verts.
Les femelles présentent 3 formes. Les femelles matures de type A ressemblent beaucoup aux mâles mais les immatures ont un thorax lilas. Les femelles immatures de type B sont identiques mais deviennent brunâtres ou verdâtres terne à maturité. Les femelles C ont tout d’abord un thorax rose mais, une fois mature, ressemblent aux femelles B matures. Les vieilles femelles B et C peuvent devenir très sombres. Elles présentent une petite épine vulvaire sous le segment 8, à la base de l’ovipositeur.

Taille : 30 à 34mm de long, 28 à 42mm d’envergure.

Habitat : On la trouve dans les eaux courantes et surtout stagnantes. Elle tolère la salinité mais évite les eaux acides.

Répartition géographique : On la trouve de l’Irlande au Japon. Elle est présente partout en France.

Période de vol : On la trouve de fin avril à fin septembre dans le nord et le centre de l’Europe, avec normalement une génération par an. Dans le sud, il y a plusieurs générations et la période de vol est plus longue.

Espèces semblables :
L’Ischnure naine (Ischnura pumilio) mâle a le segment 9 et la partie apicale du segment 8 bleu (et non le segment 8 seul et entier). Les femelles n’ont pas de tache caudale.
L’Ischnure tyrrhénienne (Ischnura genei) ne se rencontre qu’en Corse, Sardaigne et Sicile (d’où I.elegans est absente). Elles ne se côtoient que dans deux petites îles proche du littoral italien.
L’Ischnure maghribérique (Ischnura graellsii) ne se rencontre qu’en Espagne et au Maghreb. Elle peut s’hybrider avec I.elegans. Ses taches postoculaires et ses bandes antéhumérales sont réduites, voire absentes.
Les mâles de ces Ischnura n’ont pas la bordure postérieure du pronotum redressée.
L’Agrion armé (Coenagrion armatum) a la base de l’abdomen bien marquée de bleu chez les deux sexes.

Sources :
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s