Leste dryade (Lestes dryas)

Identification : Le Leste dryade (Lestes dryas) a l’arrière de la tête vert et les ptérostigma sombres avec des bordures claires.
Les mâles ont les yeux bleu vif, une pruinosité bleue qui ne recouvre que les 2/3 de S2, les cerques sont élargis et courbés l’un vers l’autre à leur extrémité.
Les femelles ont un corps vert robuste, des taches rectangulaires sur S2, la couleur vert métallique des côtés du prothorax s’étend nettement vers le bas, le lobe latéral du pronotum possède une coloration métallique, l’ovipositeur dépasse S10.

Taille : 35 à 40mm de long, 40 à 50mm d’envergure.

Habitat : Eaux stagnantes dans des points d’eau souvent asséchés l’été ou avec des zones peu profondes, souvent denses en végétation comme les dépressions dunaires, les roselières peu profondes, les petites mares prairiales, les bordures des tourbières.

Répartition géographique : Semblable à celle du leste fiancé mais plus commun au sud et à l’ouest.

Période de vol : D’avril à octobre avec un pic en juillet-août.

Espèces semblables :
Le Leste fiancé (Lestes sponsa) mâle a le deuxième segment abdominal entièrement pruineux et ses cerques sont droits à pointe étroite. Les femelles ont un corps moins robuste, le lobe latéral du pronotum ne possède pas de coloration métallique et l’ovipositeur ne dépasse pas le 10ème segment.
Le Leste barbare (Lestes barbarus) et le Leste verdoyant (Lestes virens) ont l’arrière de la tête jaune chez les deux sexes.
Le Leste à grands stigmas (Lestes macrostigma) a beaucoup plus de pruine et a une répartition très fragmentée.
Le Leste vert (Lestes viridis) et le Leste à cerques retroussés (Lestes parvidens) ont pour le mâle des appendices anaux clairs contrastant avec le bout de l’abdomen vert métallique sombre, et chez les deux sexes une coloration verte en forme de pointe sur les côtés du thorax (plus réduite ou absente chez les autres lestes). Ces deux espèces ne sont jamais pruineuses.

Sources :
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2017