Leste fiancé (Lestes sponsa)

Leste fiancé m+f

Identification : Le Leste fiancé (Lestes sponsa) a l’arrière de la tête vert et les ptérostigma sombres.
Le mâle est de couleur verte avec une pruinosité bleue sur le thorax, les 2 premiers segments de l’abdomen et les 2 derniers. Les appendices anaux sont sombres, et les cerques sont longs et droits à pointe étroite.
La femelle est de coloration verte plus ou moins métallique, le lobe latéral du prothorax (juste en dessous du pronotum) est sans coloration verte métallique, son ovipositeur ne dépasse pas le 2ème segment.
Les immatures ressemblant aux femelles, mais s’en distinguent par leurs appendices anaux.

Taille : 35 à 39mm de longueur, 34 à 48mm d’envergure.

Habitat : Eaux stagnantes bordées d’hélophytes, souvent plus abondant dans les points d’eau récents ou acides.

Répartition géographique : Commun du Nord de l’Europe au Japon, rare ou absent dans le sud.

Période de vol : De mi-mai à mi-octobre avec un pic en août.

Espèces semblables :
L’espèce la plus ressemblante est le Leste dryade (Lestes dryas). Le mâle de cette espèce a le tiers apical du 2ème segment abdominal non pruineux, et ces cerques sont courbés l’un vers l’autre et à extrémité élargie. Les femelles ont un corps plus robuste, le lobe latéral du pronotum possédant une coloration métallique, le vert généralement réduit à une tache ronde chez L.sponsa est plus étendu, et l’ovipositeur dépasse le 10ème segment.
Le Leste barbare (Lestes barbarus) et le Leste verdoyant (Lestes virens) ont l’arrière de la tête jaune chez les deux sexes.
Le Leste à grands stigmas (Lestes macrostigma) a beaucoup plus de pruine et a une répartition très fragmentée.
Le Leste vert (Lestes viridis) et le Leste à cerques retroussés (Lestes parvidens) ont pour le mâle des appendices anaux clairs contrastant avec le bout de l’abdomen vert métallique sombre, et chez les deux sexes une coloration verte en forme de pointe sur les côtés du thorax (plus réduite ou absente chez les autres lestes). Ces deux espèces ne sont jamais pruineuses.

Sources :
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste
http://www.nature22.com/

2015