Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum)

Orthétrum réticuléIdentification : L’Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) a les ptérostigmas noirs, les appendices anaux sont noirs.
La mâle possède  2 barres noires longitudinales qui se couvre d’une pruinosité gris bleu. Il présente une pointe noire sur les segments 8 à 10 (parfois dès le 6ème segment).
Les femelles et les immatures sont jaunes à 2 bandes longitudinales noires. L’abdomen des vieilles femelles devient brun.

Taille : 44 à 50mm de long, 70 à 82mm d’envergure.

Habitat : Il fréquente les eaux stagnantes à faiblement courantes, généralement aux berges dépourvues de végétation comme les lacs, les sablières, les rivières et les canaux.

Répartition géographique : C’est l’une des espèces les plis communes d’Europe mais il est absent du nord de la Scandinavie. Partout en France sauf dans certaines régions des Alpes.

Comportement :Les mâles patrouillent d’un vol rapide et se posent souvent sur des zones dégagées de la berge.

Période de vol : De fin avril à début septembre avec un pic entre juin et août.

Espèces semblables :
L’Orthétrum à stylets blancs (Orthetrum albistylum) a les appendices anaux clairs. Il est plus mince, plus pâle et plus contrasté. La pruinosité du mâle mature est plus claire. La femelle est de coloration plus claire et les bandes longitudinales noires sont plus courbées sur chaque segment. La démarcation entre le noir de la pointe abdominale et la zone pruineuse est souvent plus nette. Les ptérostigmas sont plus grands.
L’Orthétrum brun (Orthetrum brunneum) a les ptérostigmas brun rougeâtre.
L’Orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens) a les ptérostigmas jaunes.
Il existe d’autres espèces Européennes de ce genre mais elles ne sont pas présentes en France.
Les Libellula ont des marques sombres à la base des ailes.
La Libellule fauve (Libellula fulva) mâle peut être confondue avec les orthétrums à ptérostigmas noirs mais sa face est sombre et elle possède souvent une macule à l’apex de chaque aile.
Les Sympetrums femelles et immatures peuvent être confondus avec les immatures et femelles d’orthetrum mais ils possèdent seulement 6-7 anténodales complètes aux ailes antérieures.
Le Crocothémis écarlate (Crocothemis erythraea) femelle et immature peuvent être confondu avec les immatures et femelles d’orthétrum mais ils ont de grandes taches jaunes à la base des ailes postérieures.

Sources :
Guide des libellules de France et d’Europe, Les guides du naturaliste

2015

2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s