TRICHOPTÈRES (phryganes)

Généralités et morphologie

Les trichoptères ressemblent à de petits papillons de nuit aux ailes poilues.

La tête porte les antennes qui sont souvent longues et formées de plusieurs dizaines d’articles.
Les yeux sont parfois accompagnés de 3 ocelles, l’un entre les antennes, les 2 autres au-dessus des yeux. Ils apparaissent souvent comme une tache pigmentée et sont parfois posés sur une surélévation de la surface de la tête.
La bouche est entourée des pièces buccales : en avant, un labre arrondi ou subquadrangulaire ; latéralement, des rudiments de mandibules, non fonctionnels, une paire de mâchoires rarement bien développées portant deux palpes maxillaires formés en principe de cinq articles et, en arrière, un labium ou lèvre inférieure, de développement variable, portant deux palpes labiaux généralement tri articulés.

Le thorax porte les 3 paires de pattes, souvent épineuses et armées d’éperons articulés.

Les ailes, au nombre de quatre, sont membraneuses et couvertes de poils, parfois très serrés, rarement mêlés d’écailles.
La nervation est assez complète. Elle comprend des nervures longitudinales et des nervures transversales.

L’abdomen est composé de 10 segments.

Ce sont des insectes a métamorphose complète.

Les œufs sont déposés dans l’eau ou à proximité de celle-ci.

Les larves sont aquatiques et peuvent se diviser en deux groupes :
Les campodéiformes ont la tête prognathe, la bouche et les pièces buccales étant dirigées vers l’avant, l’orifice occipital leur étant opposé. Elles sont libres et peuvent soit se déplacer partout à la recherche de nourriture soit tisser des filets ou des pièges de soie pour capturer leur pitance. La nymphose se déroule dans une loge construite par la larve au dernier stade au moyen de soie et de corps étrangers, fixée le plus souvent aux pierres et objets situés au fond de l’eau.
Les éruciformes ont la bouche dirigée vers le bas, l’axe de la tête vertical et l’orifice occipital n’est pas opposé à l’orifice oral. Elles tissent autour de leur abdomen un étui formé de sécrétion soyeuse ou d’objets étrangers réunis par de la soie. Lors de la nymphose ce fourreau est immobilisé au fond de l’eau et est obturé à ses 2 extrémités par un diaphragme de soie perforé.

La larve passe par 5 stades dont 4 mues, la 5ème donnant naissance à la nymphe.

Classification et liste des espèces

Les Trichoptères sont divisés en 2 sous-ordres : les Inéquipaples (Inaequipalpia) et les Equipalpes (Aequipalpia).

I/Les Inéquipalpes (Inaequipalpia)

II/Les Equipalpes (Aequipalpia)

1/Les Leptocérides (Leptoceridae) ont de longues antennes grêles, atteignant 2 à 3 fois la longueur de l’aile antérieure. Le segment basal, bulbeux, est aussi long que la tête. L’aile antérieure, longue et étroite, est très velue, souvent avec des bandes sombres transversales. Les tibias antérieurs ont 1 ou 2 épiphyses ou n’en ont pas, les médians et postérieurs en ont toujours 2. Elles mesurent entre 6 et 16mm.

Les larves construisent un fourreau formé de grains de sable, de petits cailloux et de morceaux de plantes.

Ces dernières se nourrissent de charognes, de végétaux et de proies, les adultes ne s’alimentent pas.

On les trouve près des lacs, des grands étangs, des rivières et des fleuves.

Mystacides cf azurea

Mystacides azureus/nigra

Sources :

http://aramel.free.fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal
Larousse insectes et araignées
http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/Idt/00574.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s