Cachalot (Physeter macrocephalus)

Cachalot-Stø 11.08.2015

Identification : Le Cachalot (Physeter macrocephalus) a un corps très long, en forme de tronc, sans aileron dorsal (il possède une nette protubérance triangulaire ou arrondie aux 2/3 du corps, suivie d’une série de bosses). Sa peau est sombre et ridée, gris-brun sombre (presque noire ou brun plus pâle selon la lumière). Sa caudale est large, sombre et triangulaire, au bord de fuite souvent abimé et à profonde encoche (tenue à la verticale lorsque le cachalot s’apprête à sonder). Il possède une énorme tête rectangulaire, non pointue, à léger relief vers l’arrière. La mâchoire inférieure possède 20 à 26 grandes dents coniques. Le côté avant gauche du museau possède un évent en forme de fente. Il y a une teinte blanchâtre autour de la bouche et sur le ventre, surtout autour de la fente génitale. Les nageoires pectorales sont proportionnellement très petites et arrondies. Les jeunes sont plus gris et pâles.

Taille : Le mâle mesure entre 15 et 18,3m, la femelle entre 8 et 17m et le nouveau né entre 3,5 et 4,5m.

Poids : Le mâle pèse entre 43,5 et 55,8 tonnes, la femelle entre 13,5 et 20 tonnes et le nouveau né environ 1 tonne.

Longévité : Au moins 60-70 ans.

Cachalot-Stø 11.08.2015Répartition géographique : Il est presque cosmopolite, les mâles non reproducteurs gagnent parfois les régions polaires mais évitent la banquise. Les femelles et les jeunes migrent souvent en direction des régions polaires l’été. Il est souvent observé le long des talus continentaux lorsque la profondeur atteint 1000-3000m.

Souffle : En forme de buisson, toujours dirigé à l’oblique vers la gauche, car éjecté par l’unique évent situé à gauche. face au vent, il peut paraître dirigé vers le haut. Il peut atteindre 5m de haut, généralement 1 à 2m, parfois toutes les 10-30sec durant 5 à 8min.

Comportement : Il est souvent immobile et très lent, ne laissant visible qu’une très faible partie du corps. Lors du dernier souffle, il relève un peu le museau et l’arrière du dos, puis s’immerge partiellement avant d’effectuer en douceur un roulement très arqué, la queue et le pédoncule caudal émergeant de l’eau à la verticale alors qu’il plonge, laissant peu d’ondulations en surface. Il demeure environ 10min en surface, sondant typiquement à partir du même point que celui où il avait fait surface. Il peut plonger à 3km de profondeur et demeurer plus de 2heures sous l’eau. On le rencontre généralement seul dans les eaux polaires, par deux ou par petits groupes dispersés (jusqu’à 20) dans les eaux tropicales. Les nurseries de femelles et de jeunes forment des harems visités par un mâle solitaire durant la saison de reproduction.

Reproduction : La femelle met bas 1 petit tous les 3 à 6 ans, en eau tropicale ou tempérée, l’été ou l’automne (mai-septembre dans l’hémisphère nord, février-avril dans l’hémisphère sud. La gestation dure de 14 à 16 mois. L’allaitement dure de 19 à 42 mois. Ce dernier peut se prolonger plus de 3 ans.

Régime : Surtout des grands calamars.

Sources :
Guide des mammifères marins du monde, Les guides du naturalistes, Delachaux et Niestlé.

2015