Bernache nonnette

Bernache nonnette 3

Identification : La Bernache nonnette (Branta leucopsis) est de taille moyenne, assez trapue, avec un cou fort et court, une tête ronde et un petit bec noir. Le cou et la poitrine sont noirs, la tête est surtout blanche, avec le dessous blanc argenté, le dessus gris barré de noir et blanc. Elle peut avoir des nuances jaune. Il y a un fort contraste entre la poitrine noire et le ventre blanc.
Les jeunes ont les flancs moins barrés de sombre, le cou et la poitrine sont moins noirs. Le bout pâle des plumes du dessus n’est pas aussi blanc que chez l’adulte, et le noir et le gris sont plus diffus. La nuance jaune de la face est moins intense. L’étendue des marques sombres autour de l’oeil varie et n’est pas une caractéristique fiable de l’âge.

Habitat : En été, elle fréquente les falaises et les éboulis des îles arctiques. En hiver, elle habite les prés inondés et les marais côtiers, les rives basses des baies maritimes et les vasières à marée basse.

Répartition géographique :

Bernache nonnette

Comportement : Trois groupes principaux venant respectivement du Groenland, du Spitzberg et de la Nouvelle-Zemble commencent leur migration à la fin août ou au début du mois de septembre. Ne se mélangeant jamais, ils atteignent les rivages de l’Écosse, de l’Irlande, la côte ouest de la Grande-Bretagne et le littoral de l’Allemagne et des Pays-Bas en ce qui concerne le dernier groupe. En France, l’espèce est très rare en temps normal, quelques dizaines d’individus qu’on trouve principalement en baie de Somme ou du Mont St-Michel. Cependant, lors d’hivers très  rigoureux, la France a accueilli jusqu’à 8 000 bernaches nonnettes.

Nidification : Les bernaches nonnettes se réunissent pour nicher en colonies. Le nid, construit principalement de végétaux et tapissé de duvet, est situé sur la corniche d’une falaise, sur un îlot non éloigné du littoral ou moins souvent à même la toundra dégagée. Le site est parfois partagé avec des guillemots. La femelle y dépose 3 à 5 œufs qu’elle couve seule pendant une période variant de 24 à 25 jours alors que le mâle monte la garde à proximité. Les jeunes sont actifs dès l’éclosion et savent voler vers 40 ou 45 jours. Le groupe familial reste uni pendant la migration et l’hivernage.

Régime : Elle est principalement végétarienne. En hiver, lorsque l’herbe est moins drue, la bernache mange aussi des algues, des insectes aquatiques, des mollusques et des crustacés.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2015

2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s