Cygne tuberculé

Identification : Le Cygne tuberculé (Cygnus olor) est un grand oiseau blanc, avec un très long cou et une petite tête. Le bec est rouge orangé avec le tubercule frontal, les narines, les bords et les onglets noirs. Les sexes sont identiques, sauf au printemps : le tubercule est alors plus gros chez le mâle que chez la femelle. Les jeunes sont gris-brun, souvent avec une nuance rosée. Le bec est d’abord gris foncé, puis chair grisâtre, sans tubercule.

Habitat : Il fréquente les lacs, habituellement avec roselière, les étangs, les cours d’eau, les côtes.

Répartition géographique :

Cygne tubercule

Comportement : Il a une démarche assez lourde et se dandine. Il se nourrit de jour, en plongeant la tête dans l’eau afin d’aller chercher les végétaux aquatiques au fond. Durant la saison de nidification, le mâle se montre hautement territorial et agressif. Quand il nage, il positionne son cou en une courbe gracieuse, avec le bec pointé vers le bas, à l’opposé des autres cygnes et oies, qui gardent le cou bien droit et le bec levé.

Nidification : Les couples de cygnes ne s’unissent généralement pas pour la vie. Le nid est construit par les deux parents, le mâle apportant les matériaux à la femelle (roseaux et herbes). Entre avril et mai, elle pond de 5 à 12 oeufs, gris clair, vert clair ou bleu pâle/vert. L’incubation dure environ 36 à 38 jours, essentiellement assurée par la femelle, le mâle surveillant le territoire. Il peut la remplacer quand elle se nourrit, et reprendre l’incubation si elle disparaît (mort ou maladie). Les  poussins vont à l’eau immédiatement après l’éclosion. Ils sont élevés par les deux parents. La femelle couve les cygnons qui montent souvent sur le dos des adultes. Les jeunes ont leur plumage complet à l’âge de 60 jours. Ils ne pourront voler qu’au bout de 4 ou 5 mois. Ils atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de 3 ans. Ils restent avec les parents jusqu’au printemps suivant, jusqu’à la période de reproduction.

Régime : Il est essentiellement végétarien. Il pâture dans les zones herbeuses et les prairies humides. Il peut aussi se nourrir de mollusques ou d’insectes aquatiques, capturés à l’aide de son bec capable de filtrer la vase au travers des lamelles.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s