Fuligule milouin

Fuligule milouin 5 Mâle

Identification : Le Fuligule milouin (Aythya ferina) est de taille moyenne avec une courte queue. Le cou est long et le bec a un culmen concave. Il porte une barre alaire grisâtre diffuse en tous plumages. Le mâle en plumage nuptial a la tête brun-roux. Le bec est noir avec un trait distal gris clair. Les yeux sont rouge. La poitrine est noir brillant. Les flancs et le dos sont gris-cendré clair. L’arrière est noir. La femelle adulte est gris brunâtre, avec les flancs et le dos grisâtre. La poitrine, la calotte et le cou sont brunâtres, plus foncés. Elle a une tache lorale pâle et diffuse, un cercle oculaire pâle, une ligne pale en arrière de l’œil et une tache foncée diffuse sous l’œil allant jusqu’à la base de la mandibule inférieure. Le bec porte une étroite et terne bande pâle à la partie distale en hiver et est entièrement foncé en été. Les yeux sont brun-rouge. Le mâle en éclipse est comme la femelle adulte mais la poitrine est noirâtre, le corps st grisâtre et la tête est plus foncée, sans motifs pâles. Les yeux sont rouges. Les jeunes sont comme la femelle adulte mais généralement plus uniformément colorés et sans ligne pâle derrière l’œil. Les yeux sont olive jaunâtre.

Fuligule milouin 3 Femelle

Habitat : Il fréquente les lacs et les étangs de plaine et les marais aux eaux ouvertes.

Répartition géographique :

Fuligule milouin

Comportement : C’est un canard plongeur. Les hivernants arrivent à partir du mois d’octobre et repartent dès mars et avril, la plupart pour nicher dans  l’est et le centre de l’Europe. Il y a quelques nicheurs français. Grégaire, le milouin passe la plupart de l’année en groupe.

Fuligule milouin 14

Nidification : Le nid est placé dans la végétation riveraine, garni du duvet  de la femelle. C’est souvent une simple dépression encadrée par un amas de végétaux. La femelle y pond de 5 à 12 œufs dont l’incubation dure 27 ou 28 jours. Les canetons sont nidifuges et restent près de leur mère durant 8 semaines.

Régime : Il se nourrit surtout de graines, de racines, de feuilles et de bourgeons de plantes aquatiques telles que les lentilles d’eau et les potamots. En plongeant il capture également des mollusques, des crustacés, des vers et des larves d’insectes. Il préfère se nourrir en eau claire, entre 1 et 3,50 mètres mais il peut aussi se contenter de barboter en eau peu profonde.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s