Fuligule morillon (Aythya fuligula)

Fuligule morillon-Hornborgasjön 17.08.2015

Identification : Le Fuligule morillon (Aythya fuligula) est petit avec un corps court et trapu, un cou étroit et une tête proportionnellement grosse avec une huppe à la nuque (longue et pendante chez les mâles en plumage nuptial, plus courte pour les autres plumages). La tête est irrégulièrement ronde avec un front haut et une calotte plate. Le bec est court mais large, gris-bleu clair avec la pointe presque entièrement noire. La barre alaire est blanche et nette en vol.
Le mâle en plumage nuptial est caractéristique sur l’eau. Il possède une zone blanche rectangulaire nettement séparée du noir sur les flancs et une longue huppe tombante. L’oeil est jaune.
La femelle adulte est de couleur de fond brune avec les flancs plus clairs portant des taches diffuses chez nombre d’entre elles. Elle possède du blanc à la base du bec et une indication de huppe. Les yeux sont jaune foncé.
Le mâle adulte en éclipse a une huppe courte, les flancs brun terne, les parties noires du plumage nuptial deviennent brunes.
Les jeunes sont comme la femelle adulte mais la tête est brun un peu plus clair avec des plumes légèrement blanc brunâtre à la base du bec. Les yeux sont bruns. Les jeunes mâles portent un plumage presque nuptial dès le premier hiver, qui n’est pas complet avant le 2ème hiver.

Taille : 40 à 47cm de longueur, 65 à 72cm d’envergure.

Poids : 550 à 900g.

Longévité : 15 ans.

Habitat : Milieux humides variés : lacs et étangs forestiers, lacs et étangs de plaine à végétation fournie, côtes, eaux des montagnes et de la toundra, cours d’eaux calmes, étangs de parcs…

Répartition géographique : Mouvements migratoires en juin et novembre, les jeunes partent les premiers en mars-mai.
Fuligule morillon

Comportement : Ce canard plongeur trouve la plupart de sa nourriture sous la surface. Son immersion dure généralement entre 10 et 20 secondes. Propulsé par ses larges pattes palmées, il peut descendre jusqu’à 7 mètres de profondeur. Il est sociable, même en période de reproduction : son nid est souvent proche de celui de mouettes et de sternes. Ils paradent en groupes bruyants, avec de fréquents mouvements de tête et des toilettages rituels.

Nidification : Le nid est une petite plate-forme d’herbe et de roseaux garnie de duvet située près de l’eau, à terre dans la végétation herbacée. En mai-juin, la femelle pond de 6 à 11 œufs dont l’incubation dure entre 23 et 28 jours. Elle s’occupe seule des œufs et les couvre d’une couche de duvet isolant lorsqu’elle s’absente du nid. Les canetons sont nidifuges et quittent rapidement le nid. L’envol s’effectue au bout de 40-45 jours après l’éclosion.On ne compte qu’une seule ponte par an.

Régime : Mollusques, insectes aquatiques, poissons, crustacés, graines.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2015