Harelde boréale (Clangula hyemalis)

Identification : L’ Harelde boréale (Clangula hyemalis) est un petit canard brun, noir et blanc. Sa tête est ronde, son bec court et trapu. Les rectrices médianes du mâle sont allongées. Les ailes sont assez étroites et pointues, toutes sombres, généralement un peu ramenées en arrière. Ses plumages sont complexes.
Le mâle adulte au printemps et en été est à dominante brun-noir avec les flancs blanc-grisâtre, l’arrière blanc et une tache blanche aux côtés de la tête. Les scapulaires sont noires bordées de jaune roussâtre. Le bec est à centre chair au printemps, souvent tout noir en été.
Le mâle adulte en automne est bien plus blanc. Le manteau, la majorité des scapulaires, la tête et le cou sont blancs, avec une tache sombre latérale au bas de la tête et au haut du cou. Le bec porte à nouveau une zone chair.
Le mâle adulte en hiver est comme en automne mais le front et les côtés de la tête sont gris brunâtre clair et la tache aux côtés de la tête et du cou est noire soulignée de brun.
La femelle adulte en été est comme le mâle adulte mais sans flèche caudale et plus terne. La tache pâle du côté de la tête est plus petite et moins délimitée. Elle possède toujours un collier pâle.
La femelle adulte en automne et en hiver ressemble à celle d’été mais la tête est blanc sale avec une calotte noirâtre et une tache foncée sur la tête et les côtés du cou. Les scapulaires sont plus longues et bordées de jaune roussâtre plus vif (ou parfois en partie de blanc).
Les jeunes sont comme la femelle adulte en automne mais la tache aux côtés de la tête et du cou est moins nette et moins sombre, et les tertiaires et scapulaires sont plus courtes et plus arrondies.

Taille : 39 à 47cm de long (plus 10 à 15cm pour la queue), 73 à 82cm d’envergure.

Habitat : Elle fréquente les mares et les marais de la toundra arctique, les côtes et les pièces d’eau en montagne.

Répartition géographique : Elle hiverne en mer, souvent en grandes troupes denses loin du rivage.
Vol : Elle donne des coups d’ailes rapides et souples, généralement en-dessous de l’horizontale, ce qui accentue son allure particulière.

Nidification : Le nid est un simple creux tapissé de végétaux et garni du duvet de la femelle. Il est caché dans la végétation riveraine. La femelle y dépose 5 à 9 œufs jaunâtres qu’elle couve seule. L’incubation dure entre 23 et 25 jours. Les poussins, nidifuges, volent à 35-40 jours.

Régime : Elle se nourrit de mollusques, de crustacés, de poissons et d’insectes.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017