Nette rousse

Nette rousse

Identification : La Nette rousse (Netta rufina) a une grosse tête ronde. Elle possède une large barre alaire blanche large et évidente en tous plumages. Le mâle en plumage nuptial a la tête brun orangé, plus claire sur la calotte (peut varier selon la lumière) et le bec rouge corail brillant. La poitrine, une partie de la queue et le milieu du ventre sont noirs, les flancs sont blancs. Elle possède une étroite tache blanche sur les flancs pendant la nage. Le dessus est brun uni. En vol, on voit bien la large barre alaire blanche, et des ovales blancs entourés de noir sur les flancs. La femelle adulte a les côtés de la tête et le devant du cou blanc sale. Le front, la calotte et l’arrière du cou sont brun foncé. Le corps brun est souvent diffusément tacheté sur les flancs. Le bec est gris foncé à bout rose. Les yeux sont bruns. Le mâle internuptial est comme la femelle mais tout le bec est rouge. Les jeunes sont comme la femelle mais le bec est tout sombre.

Habitat : Elle fréquente les lacs et les étangs de plaine, les grands marais à roselières, les lagunes et les étangs saumâtres peu profonds.

Répartition géographique :

Nette rousse

Comportement : Elle se nourrit en surface ou en plongeant à une profondeur évaluée entre 2 et 4 mètres. L’immersion, assez brève, n’excède pas les 15 secondes. Son activité est diurne et nocturne. Elle est migratrice et hiverne dans la région méditerranéenne, autour de la mer Noire. Sociable après la période nuptiale, près de 200 000 oiseaux se regroupent sur les bords de la Caspienne en hiver.

Nidification : Le nid, garni de duvet, est placé près de l’eau, caché par les roseaux. Il est construit à terre, dans un trou dégagé dans la végétation. En mai-juin, la femelle pond entre 8 et 12 œufs dont l’incubation dure entre 26 et 28 jours. Les canetons sont nidifuges et prennent leur envol dans un délai de 40 à 50 jours. 40 à 50 jours supplémentaires sont nécessaires pour atteindre l’émancipation.

Régime : Elle est en majorité végétarienne, mais se nourrit aussi de mollusques, d’insectes, de vers, de crustacés, de petits poissons, de têtards…

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s