Oie rieuse (Anser albifrons)

Identification : L’Oie rieuse (Anser albifrons) est assez trapue. Ses pattes sont oranges.
Les adultes ont la racine du bec blanche et des stries sur le ventre.
Les jeunes n’ont pas de tache frontale ni de barre au ventre. Le bec est rose clair à onglet sombre.

Taille : 64 à 78 cm de long, 130 à 160 cm d’envergure.

Habitat : Elle niche dans la toundra du nord de la Russie et hiverne près des côtes d’Europe.

Répartition géographique :
Comportement : À l’intérieur des troupes d’Oies rieuses hivernantes, les familles restent généralement unies. Ces flux migratoires peuvent être très importants : dans les années 80, on a compté jusqu’à 250 000 Oies rieuses hivernantes le long des côtes de la mer Baltique et de la mer du Nord. Lorsque les hivers sont rigoureux, on rencontre un grand nombre de ces oiseaux dans le nord de la France.

Nidification : Chez les Oies rieuses, les couples sont stables et durables. Le nid est assez rudimentaire, un simple creux garni de quelques débris végétaux. Pas de colonies, les couples nichent isolément. À la fin du mois de mai ou au début de juin, la femelle pond de 5 à 6 œufs dont l’incubation dure de 27 à 28 jours. Les oisons sont nidifuges comme ceux des autres ansériformes et prennent leur envol entre le quarantième et le quarante-troisième jour.

Régime : Elle est exclusivement herbivore.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2018