Coucou geai

Coucou geai 2

Identification : Le Coucou geai (Clamator glandarius) a la taille du coucou gris mais les ailes sont plus larges et moins pointues, la queue est un peu plus longue et plus étroite. Le dessus est sombre parsemé de petites taches blanches, le dessous est pâle. Les adultes ont les primaires gris foncé. La calotte et la parotique sont gris argenté, l’arrière de la calotte est nettement huppé. Les tertiaires et les secondaires sont à large bout blanc. La gorge et le côtés de la poitrine sont blanc jaunâtre. Les individus de premier été sont variables, généralement reconnus aux primaires barrées de brun-roux ainsi qu’à la tête et au dos légèrement plus foncés que chez l’adulte. Les jeunes ont les primaires brun-roux vif à bout blanc. La calotte est noirâtre. Les côtés du dos sont noirâtres avec un peu moins de taches blanchâtres que chez l’adulte. Les rémiges tertiaires et secondaires sont à étroit bout blanc. La gorge et la poitrine sont ocre beigeâtre.

Habitat : Il fréquente les landes arborées, de préférence avec bosquets de chênes-lièges ou de pins parasols, les plantations d’oliviers…

Répartition géographique :

Coucou geai

Comportement : Le coucou geai peut rester de longues heures aux aguets adoptant une stature immobile, vigilant , épiant les moindres mouvements des pies du voisinage. Il se nourrit souvent au sol. Il volette beaucoup et sautille à terre, la queue levée.

Nidification : Il parasite les nids de corvidés, souvent des pies. A la différence du coucou gris, le jeune coucou geai ne jette pas ses frères adoptifs hors du nid, car les parents corvidés ramènent suffisamment de nourriture à l’intrus et à leurs propres petits. En une saison, une femelle peut pondre jusqu’à 18 œufs, huit au maximum pouvant être déposés dans le nid d’un même hôte. L’incubation par les parents adoptifs dure de 12 à 14 jours. Les jeunes sont nidicoles et prennent leur envol entre 16 et 24 jours. L’émancipation complète se produit au bout de 24 jours.

Régime : Il se nourrit d’insectes, de mollusques, de lézards et de petits mammifères.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s