Flamant rose

Flamant rose 13

Identification : Le Flamant rose (Phoenicopterus roseus) est un grand oiseau blanc à nuance rose, avec les couvertures alaires rouges et les rémiges noires. Le bec est rose chair clair à bout noir. Les pattes sont entièrement rose chair. En vol, les ailes sont assez courtes, rouges et noires. Les pattes et le cou sont étendus à l’horizontale.

Flamant rose 7

Habitat : Il fréquente les rivages vaseux peu profonds, les marais salants, les baies, les estuaires…

Répartition géographique :

Flamant rose

Comportement : Pour se nourrir, il sonde l’eau à la recherche d’invertébrés : la tête dans l’eau et les pattes remuant pour mettre en suspension la vase. Au repos, il se tient souvent sur une patte et la tête fourrée dans les plumes. C’est un oiseau capable de nager. La quasi totalité de la population française nicheuse se localise en Camargue dans un secteur de salins.

Nidification : Ils nichent en colonies très denses sur des lagunes ou des lacs. Les 2 adultes construisent une coupe surélevée en terre où la femelle déposera l’œuf unique annuel. L’incubation est assurée pendant 28 à 31 jours par les 2 partenaires. Les jeunes sont semi-nidifuges : ils quittent le nid après 10 jour. Ils sont rassemblés en « crèche » sous la surveillance des adultes. Les parents les nourrissent d’un liquide nourrissant qu’ils versent dans le bec des rejetons. Ces derniers prennent leur premier envol au bout de 10 à 11 semaines.

Flamant rose 16

Régime : Il a un régime alimentaire très spécialisé qui le rend très vulnérable en cas de non disponibilité de la ressource (par exemple lors d’hivers rigoureux). Il filtre l’eau des lagunes et étangs saumâtres grâce à un bec spécialisé (système de « peignes ») : il capture une espèce de crevette appelée Artemia salina. Cette dernière (notamment) est à l’origine de la couleur rose du flamant mais aussi de la coloration des  salins à une certaine période de l’année. Il consomme aussi d’autres invertébrés et végétaux aquatiques. Une adaptation toute particulière au bec lui permet d’évacuer le sel contenu dans l’eau qui y transite.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s