Bécasseau variable (Calidris alpina)

Bécasseau variable-Nesseby 04.08.2016Identification : Le Bécasseau variable (Calidris alpina) a la taille d’un étourneau, son bec est de longueur variable.
L’adulte en plumage nuptial a une zone ventrale noire caractéristique. Le dos est brun-roux de différentes nuances. Le mâle est plus vivement coloré que la femelle avec l’arrière du cou gris clair contrastant (brunâtre chez la femelle).
En plumage internuptial, le dessus est uniformément gris brunâtre avec un fin liseré blanchâtre, notamment aux couvertures alaires, une bande pectorale gris clair parfaitement délimitée contrastant avec le ventre blanc et les flancs finement rayés ou entièrement blancs. La tête est assez uniformément colorée avec un sourcil court et un bec noir assez long et arqué (certains l’ont très cout ou très long).
Les jeunes ont le dessus brun foncé avec des liserés nettement blanc sale et brun rouille et souvent des chevrons blancs sur le manteau et les épaules. Le motif du dessous est bien typique, avec une nette bande pectorale de stries diffuses et une bande d’assez grossières taches noirâtres aux côtés du ventre, laissant les flancs blancs, en général sans taches. Toute la tête, la nuque et le haut de la poitrine sont à nuance jaune brunâtre. Ils ne possèdent pas de sourcil net.

Habitat : Il fréquente les milieux peu élevés ou en altitude, les prairies humides ou la toundra sèche. Lors de la migration en automne et en hiver, c’est l’une des espèces de petits limicoles les plus abondantes. On le trouve dans des milieux aquatiques variés.

Répartition géographique :

Becasseau variableComportement : En dehors de la période de nidification, le bécasseau variable possède un solide instinct grégaire. On peut trouver des rassemblements de quelques centaines voire quelques milliers d’individus. Au printemps, on assiste à la formation des couples et les mâles effectuent des vols de parade.

Nidification : Le nid est une cuvette grattée, habituellement bien dissimulée dans la végétation. La femelle y dépose 4 œufs verts tachés de brun. L’incubation, qui dure 21 à 22 jours, est assurée par les deux partenaires. Les petits sont nidifuges et quittent rapidement le nid. Ils sont aptes à voler au bout de 19 à 21 jours.

Régime : En été, il se nourrit d’insectes dans les marécages et les landes. Le reste de l’année, il capture une grande variété de petits vers de mollusques.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2016

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s