Vanneau huppé (Vanellus vanellus)

Vanneau huppé-Domaine des oiseaux 04.07.2015

Identification : Le Vanneau huppé (Vanellus vanellus) a le plumage du dos et de la queue vert qui paraît noir de loin. Le dessous est blanc avec des sous-caudales châtain. Les pattes sont rose foncé, le bec est noir. Il possède aussi une huppe typique longue, fine et recourbée. Les ailes ont de larges bouts arrondis bien visibles en vol.
Le mâle adulte nuptial est reconnaissable à sa plus longue huppe et à sa gorge et sa face noir pur. Le bout des ailes est plus large et plus arrondi en vol que celui de la femelle.
Cette dernière a une huppe plus courte. Le noir au front est moins étendu et piqueté de blanc.
Les adultes internuptiaux ont le menton et l’avant du cou blancs. Le bout des plumes du dessus et des couvertures alaires ont un étroit liseré chamois donnant un motif finement barré.
Les jeunes ont une huppe rudimentaire. Ils sont comme les adultes internuptiaux mais ont un liseré pâle autour (pas seulement au bout) des plumes du dessus, des couvertures alaires et des rémiges tertiaires formant un motif écailleux.

Vanneau huppé-Domaine des oiseaux 06.09.2015Habitat : On le rencontre dans les champs, les prairies, les prés salés et côtiers.

Répartition géographique :

Vanneau huppe

Comportement : Ils se rassemblent en automne et hiverne en grands groupes. Il se déplace penché en avant, les pattes raides, pour picorer. C’est un nicheur commun dans divers milieux ouverts, tant à l’intérieur des terres que sur les côtes.

Nidification : Son nid est une simple cavité à même le sol, souvent un peu rehaussée. La femelle pond 4 œufs chamois clair, striés et mouchetés de sombre. L’incubation dure environ 4 semaines et est assurée par le mâle et la femelle. Les premiers œufs sont pondus entre la mi-mars et avril. Il peut y avoir une couvée de remplacement en mai-juin. Les poussins sont nidifuges. Ils sont élevés par les 2 parents et ont leur plumage définitif au bout de 35-40 jours.

Régime : se nourrit essentiellement de coléoptères, de mouches et autres insectes, mais aussi d’araignées, de lombrics, de mille-pattes et d’autres invertébrés. Il peut également consommer des graines de pins et aussi des graines de diverses herbacées.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s