Jaseur boréal (Bombycilla garrulus)

Identification : Le Jaseur boréal (Bombycilla garrulus) est de la taille d’un étourneau. Son corps est trapu, avec une forte tête. Il est de couleur beige roussâtre et possède une huppe fournie. Il a un étroit masque noir et une bavette noire, le bout de la queue jaune et un motif jaune et blanc sur les ailes.
Le mâle adulte a le bout des primaires bordé de jaune au vexille externe et, largement bordé de blanc au vexille interne. Il possède une large barre terminale jaune à la queue. Il a également des appendices rouge laqué aux secondaires et parfois aussi à quelques rectrices. La bavette est noire à bord inférieur net.
La femelle adulte est comme le mâle adulte mais le liseré blanc du vexille interne au bout des primaire est plus étroit, la barre caudale jaune est plus étroite les appendices rouges souvent moins nombreux et plus courts. Le bord inférieur de la bavette est diffus.
Les individus de 1ère année n’ont pas de bordure blanche au vexille interne des primaires, seulement le bout du vexille externe est blanc jaunâtre.

Taille : 18 à 21cm de long, 34 à 35cm d’envergure.

Poids : 40 à 64g.

Habitat : Il fréquente le nord de la taïga riche en lichens et souvent ancienne, sur sols humides et tourbeux.

Répartition géographique :
Comportement : Il y a parfois des invasions au sud certains hivers, jusqu’en Europe de l’ouest. Ils sont alors observés sur les sorbiers et les boules de gui, dans les parcs et les jardins. Il est parfois très confiant mais reste vif et assez nerveux, gagnant le haut des arbres en cas de dérangement. En hiver il peut consommer des baies gelées et semi-fermentées susceptibles de le rendre provisoirement incapable de voler. Il semble avoir développé un foie efficace pour répondre à cela car il se remet d’ordinaire très rapidement.

Vol : Rapide et onduleux. Lorsqu’ils volent en groupe, ils sont en formation serrée.

Nidification : Il peut nicher en petites colonies ou de façon isolée. Le nid est en forme de coupe sur une branche élevée, souvent de pin. La femelle dépose une ponte annuelle unique de 4 à 6 œufs. L’incubation dure environ deux semaines.

Régime : Il se nourrit d’invertébrés et de fruits.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017