Mésange charbonnière

Mésange charbonnière-Domaine des oiseaux 07.02.2015

Mâle

Identification : La Mésange charbonnière (Parus major) est la plus grande des mésanges. Elle a le ventre jaune orné d’une ligne noire qui est plus étroite chez la femelle que chez le mâle, et souvent interrompue chez cette dernière. Le dos est verdâtre, les ailes bleu-grisâtre avec une étroite barre alaire blanche. La queue est bleu-gris avec les rectrices externes blanches. La tête est noir-bleu brillant avec les joues blanches. Les yeux sont noirs. Le bec est court et noirâtre. Les pattes et les doigts sont bleu-gris clair.
Les jeunes sont comme les adultes, mais la joue est jaune sans bordure inférieure noire complète.

Mésange charbonnière-Domaine des oiseaux 07.02.2015

Femelle

Habitat : Elle fréquente toutes sortes de zones boisées, les bosquets, les jardins, les haies, les parcs, les vergers.

 

 

 

 

 

 

Répartition géographique :

Mesange charbonniere

Comportement : Elle se nourrit au sol plus souvent que les autres mésanges. En été, elle cherche les invertébrés sur le feuillage et dans l’écorce des arbres, et en hiver elle se nourrit de graines, baies et fruits et fréquente aussi les mangeoires. Elle est très grégaire, vivant et se nourrissant en petits groupes avec d’autres mésanges en dehors de la période nuptiale.

Mésange charbonnière-Domaine des oiseaux 14.06.2015

Juv.

Nidification : Le nid est établi dans des trous d’arbres, des crevasses dans les murs, des trous dans les rochers ou des nichoirs. Il est à base de mousse et garni de poils et de plumes. C’est la femelle qui le construit dès le début du printemps. Elle pond de 3 à 18 œufs (en moyenne 9 en forêt, moins dans les jardins) lisses, blanc mat tacheté. L’incubation dure 13 à 14 jours. Après la naissance, les parents s’occupent des petits pendant 40 jours, jusqu’à ce qu’il aient toutes leurs plumes. La fréquence de nourrissage peut atteindre dans certains cas 900 becquées par jour. Il peut y avoir 2 couvées par an.

Mésange charbonnière 2

 

Régime : La mésange charbonnière se nourrit essentiellement d’insectes, d’araignées, de graines et de fruits (surtout en hiver pour ces deux derniers). Les chenilles sont vitales pendant la période de reproduction, c’est pourquoi peu de mésanges se reproduisent bien dans les jardins.

Protection / Menaces : La mésange charbonnière n’est pas menacée pour l’instant. Elle est commune et largement répandue dans son habitat.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s