Pipit à gorge rousse (Anthus cervinus)

Pipit à gorge rousse-Vardø 06.08.2016Identification : Le Pipit à gorge rousse (Anthus cervinus) possède en tous plumages une importante tacheture noire sur le dessus avec une couleur de fond brunâtre et la présence de quelques liserés blanchâtres ou roux.
Les adultes sont facilement reconnus à leur gorge rouille. Certains individus ont également du rouille aux sourcils, au front et au haut de la poitrine, et ces parties sont immaculées. A l’automne, le rouille reste en plumage internuptial mais est un peu plus jaune brunâtre au début.
Les individus de premier automne ont la gorge blanc jaunâtre et non brun rouille.

Taille : De 14 à 15cm de long.

Habitat : Il fréquente les pentes dénudées et la toundra tout au nord de l’Europe, les zones marécageuses des vastes forêts de bouleaux clairsemés entrecoupées de zones herbeuses.

Répartition géographique :Pipit a gorge rousseComportement : Au mois de septembre et octobre, ils quittent leurs lieux de nidification septentrionaux pour s’envoler vers les hivernages, jusqu’en Afrique Orientale et en Asie du Sud. On peut alors en voir, seuls ou par bandes, jusqu’en Europe Centrale et en Europe Méridionale, le plus souvent sur les rives d’étangs et de rivières, ou dans les prés.

Nidification : Il ne niche qu’une seule fois par an. Pour élire ses lieux de nidification, le Pipit à gorge rousse recherche plus de paysages broussailleux que ne le fait le Pipit farlouse. La femelle dissimule son nid sous des herbes ou un petit buisson rabougri. Elle le construit avec des brins d’herbe et de mousse, et en garnit le creux d’herbes plus fines et parfois aussi de poils. Elle pond quatre à six œufs semblables à ceux du Pipit farlouse, seulement un peu plus grossièrement persillés de taches en général plus foncées. La femelle couve pendant à peu près 13 jours, et au bout de la même période, les jeunes sautillent hors du nid. A ce moment-là, le mâle aide la femelle à nourrir les petits.

Régime : Il se nourrit d’insectes, d’escargots ou de graines qu’il picore au sol et au bord de l’eau, ou dans les algues de la ligne de rivage lorsqu’il est en migration.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2016