Tarier pâtre

Târier pâtre-Domaine des oiseaux 24.10.2014

Identification : Le Tarier pâtre (Saxicola rubicola), mâle à la tête et le menton noir (partiellement orné de liseré pâles en plumage automnal). Il possède une grande tache blanche sur les côtés du cou. La poitrine est orangée, le croupion est brun tacheté de foncé ou chamois roussâtre sans taches.
La femelle est semblable au mâle mais a la gorge ombrée de brun, qui peut être cachée presque totalement par les liserés pâles en automne.

Habitat : Il fréquente les milieux ouverts à végétation basse ou maigre, aussi bien à basse altitude qu’en montagne, y compris au-dessus e la limite des arbres.

Répartition géographique :

Tarier patre

Comportement : Il se pose souvent à découvert et en hauteur. Il remue continuellement la queue et agite les ailes. Même en dehors de la période de reproduction, dans  nos régions, les deux membres du couple restent à proximité l’un de l’autre. Si l’un des deux prend son envol parce qu’ils est dérangé, l’autre le suit rapidement et ils reviennent ensemble dans leur territoire dès que l’alerte est passée. Certains couples se déplacent pendant toute leur vie dans un espace qui n’est pas plus grand que 1000 mètres carrés. D’autres couples errent dans la campagne sur une plus vaste étendue et se déplacent constamment d’un lieu à un autre.

Nidification : La femelle bâtit son nid au sol ou juste au-dessus, au pied d’un buisson, dans une touffe d’herbe ou au milieu d’autres types de végétation épaisse. Le nid est une coupe sommaire d’herbes et de feuilles sèches garnie de poils, de plumes et de laine de mouton dans lequel la femelle dépose 5 à 6 œufs bleu pâle finement tachetés de brun. Un petit tunnel dans la végétation en permet souvent l’accès. La femelle couve seule pendant 14-15 jours, puis s’occupe des jeunes dans les premiers jours. Par la suite, ils sont nourris par les deux adultes jusqu’à 4 ou 5 jours après l’envol. La femelle s’éloigne alors afin de construire un nid pour la nichée suivante, tandis que le mâle continue à nourrir les jeunes pendant 5 à 10 jours de plus. Ceci peut se répéter pour la troisième nichée.

Régime : Le Tarier pâtre se nourrit surtout d’insectes. Il capture aussi d’autres invertébrés comme les araignées et des vers. Il volette souvent sur place pour découvrir une proie, mais il peut aussi capturer des papillons et autres insectes ailés en plein vol.

Sources :
http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s