Torcol fourmilier

Torcol fourmilier 2

Identification : Le Torcol fourmilier (Jynx torquilla) a la taille d’une petite pie-grièche. Le dessus mêle le brun et le gris (se confondant bien avec l’écorce), le dessous est barré de sombre sur fond pâle comme un petit épervier (blanc sale au ventre, ocre chamois à la poitrine). Il a un trait sourcilier sombre descendant le long du côté du cou, et une ligne sombre courant le long du milieu de la calotte et du dos. Il a une longue queue à barres espacées. Le bec est assez court et pointu à base forte.

Habitat : Il fréquente les régions cultivées avec vergers, prés, bois clairs entrecoupés de champs, bosquets de feuillus…

Répartition géographique : C’est un visiteur d’été (de mai à septembre) qui hiverne en Afrique.

Torcol fourmilier

Comportement : Son bec cache une langue rosâtre  longue de plusieurs centimètres, qui reste enroulée quand il ne se nourrit pas. Cette langue est collante. Il l’enfonce dans le sol sableux, les crevasses de l’écorce ou les fissures entre les pierres des murs et des édifices pour attraper sa nourriture. La parade nuptiale consiste en des mimiques effectuées par les deux partenaires, mais surtout par le mâle. Les oiseaux se contorsionnent, ondulent et étirent leur cou en tournant comiquement la tête, d’où leur nom.
Si le torcol fourmilier est menacé ou dérangé, il se contorsionne et son cou s’étire et se tord à l’extrême, crête hérissée, donnant à l’oiseau un air étonné. De plus, il associe à ces postures des sifflements semblables à ceux des serpents, décourageant d’éventuels prédateurs. Il ne grimpe pas à l’aide de la queue comme les autres picidés.Il fait plutôt penser à un passereau, et se tient souvent en travers des branches horizontales. Il sautille très fréquemment au sol (la queue légèrement levée).

Nidification : Le nid est situé dans une cavité d’arbre ou un nichoir (il ne fore pas sa loge). Une fois choisi, la femelle y dépose 7 à 9 œufs blancs et mats. L’incubation dure environ 13 jours, assurée par la femelle. Les jeunes quittent le nid et s’envolent au bout de trois semaines. Une seconde couvée est rapidement mise en route, rarement une troisième.

Régime : Il se nourrit surtout de fourmis mais aussi d’autres insectes.

Sources :http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s