Busard cendré

Busard cendré

Identification : Le Busard cendré (Circus pygargus) a des ailes assez longues et étroites. La 5ème rémige primaire est courte par rapport au busard saint-martin. Le corps est élancé, la queue longue et étroite. Le mâle adulte ressemble à celui du busard saint-martin mais possède des barres noires aux rémiges secondaires (2 dessous, 1 dessus) et a plus de noir au bout des ailes, les couvertures sont gris plus foncé sur le dos et les bras. Il possède des stries brun-roux au ventre (visibles de près).Les femelles diffèrent de celles du busard saint-martin par la silhouette, plus élancée. Les jeunes sont plus sombres et plus roux que les femelles, le dessus est uniformément brun-roux à l’exception de quelques stries sombres aux côtés de la poitrine.Les secondaires sont uniformément sombres desssus, gris foncé presque sans barres dessous. Ils possèdent une étroite bande pâle aux grandes couvertures.

Habitat : C’est un visiteur d’été (d’avril à septembre). Il fréquente les plaines ouvertes et les plateaux à hautes herbes, les cultures, les landes à buissons bas, les zones palustres des forêts…

Répartition géographique :

Busard cendre

Comportement : Il chasse à l’affût ou en volant à très basse altitude. A 2 ou 3 mètres de hauteur, il survole les champs et les fossés en longues glissades silencieuses. Le succès de sa traque dépend essentiellement de son aptitude à surprendre sa proie. Sociable, le busard niche parfois en colonie lâche et forme des dortoirs pouvant atteindre plusieurs dizaines d’oiseaux. Cette espèce réalise une parade nuptiale assez complexe et semblable à celle du busard des roseaux. Les deux oiseaux volent de concert à de très hautes altitudes en accomplissant des cercles dans le ciel. Les deux partenaires s’échangent de la nourriture, effectuent des tonneaux, des culbutes et toutes sortes d’acrobaties, souvent avec les serres déployées.

Nidification : Les couples se forment lorsque les oiseaux atteignent l’âge de 2 ou 3 ans. Ce lien dure généralement pendant toute la durée de leur vie, bien que certains cas de polygamie ou de changement de partenaire puissent intervenir. Le nid, souvent de petite taille, est construit à terre dans la végétation herbacée, ce qui explique que bien des couvées sont menacées à l’époque des moissons. En mai-juin, la femelle pond de 3 à 5 œufs dont l’incubation dure entre 28 et 35 jours. Les jeunes busards quittent le nid en marchant au bout de 3 semaines mais l’envol ne s’effectue qu’au bout de 35 ou 40 jours.

Régime : Il se nourrit de petits mammifères, de passereaux, de petits reptiles et d’insectes.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s