Buse variable

Buse variable

Identification : La Buse variable (Buteo buteo) est de taille moyenne, assez trapue et a de larges ailes. Le cou est court et épais, la queue moyennement longue. Comme chez toutes les buses, la queue (à bords droits et coins carrés) est un peu ou nettement plus courte que la largeur des ailes. Le plumage est très variable, de très sombre à très pâle. Elle possède une nette et large barre terminale noirâtre à la queue. La zone pectorale est plus pâle. Le bas du ventre, les culottes et les grandes couvertures sous-alaires possèdent de fines barres, sans grosses taches ni bandes longitudinales. Les jeunes n’ont pas de barre terminale nettement plus large. Le dessous est grossièrement rayé, surtout la poitrine. Une partie des plumes est plus tachetée ou a barre vagues, mais les rayures dominent.

Habitat : Elle est assez commune, et fréquente les bois et les bosquets, les milieux ouverts, les champs, les prairies et les marais.

Répartition géographique :

Buse variable

Comportement : Elle est souvent postée à l’affût sur les poteaux téléphoniques et de clôture (au bord des routes). La majeure partie des proies sont capturées après avoir été localisées à vue, en volant en cercles à basse altitude, mais aussi à des distances d’une centaine de mètres. La buse variable est sédentaire et très territoriale. Un couple établi sur un territoire y restera toute sa vie. En février, les vols nuptiaux s’intensifient et continuent en mars. Ce sont des successions d’ellipses, planés et descentes en piqué, réalisés en couple.

Nidification : Elles nichent sur les arbres élevés dans les forêts, soit dans les plaines, soit dans les montagnes, ou au milieu de broussailles parmi les rochers. Le nid est fait de rameaux de bois sec, de racines et de petites branches. L’intérieur est tapissé de feuilles vertes. La femelle pond 3 à 4 oeufs, à intervalles de deux ou trois jours. Le mâle la remplace si elle quitte occasionnellement le nid, et il lui apporte des proies et la nourrit pendant l’incubation qui dure environ 35 jours, jusqu’à la naissance du dernier poussin.
A l’âge de un mois, les jeunes sont capables de dévorer les proies apportées au nid, mais même après l’avoir quitté, ils restent très dépendants des parents jusqu’après l’été, période où ils se dispersent.

Régime : La Buse variable se nourrit surtout de petits rongeurs, mais aussi de reptiles, de batraciens, d’insectes et de vers de terre.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s