Circaète Jean-le-Blanc

Circaète Jean le blanc 2

Identification : Le Circaète-Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) est un grand rapace à ailes longues et larges. La queue est étroite à la base et à bout droits et coins aigus lorsqu’elle est fermée. Le cou est court, la tête est grosse et ronde. Le dessous est très pâle avec la tête et une partie de la poitrine foncé nettement délimité, des points sur le ventre et les couvertures alaires et des rémiges à barres espacées. La queue a 3 barres sombres également réparties et la trace d’une 4eme a la base chez certains. Ces barres sont aussi visibles sur le dessus de la queue. Il y a des variations individuelles, certains sont plus foncés, alors que d’autres sont si pâles qu’ils ne portent qu’une barre à la queue et des ponctuations sombres. Les yeux sont jaunes très brillants. La cire et les pattes sont gris pâle.

Habitat : Il fréquente les milieux arides et ouverts avec des reliefs et des boisements épars. Au nord, on peut aussi le voir dans les vallées et les forêts.

Répartition géographique :

Circaete Jean-le-Blanc

Comportement : Le circaète Jean-le-Blanc est bien protégé des morsures de couleuvres (qui constituent une grande partie de son régime) par des plumes épaisses sur les cuisses et des écailles au niveau des tarses, mais il n’est pas immunisé contre le venin des vipères. C’est un rapace très vif. La saison de reproduction voit revenir les mêmes couples aux mêmes endroits. En principe, le même nid est reconstruit peu de temps après leur arrivée.

Nidification : Le nid, petit, est fait de rameaux de bois. L’intérieur de la coupe est tapissé de feuilles vertes ou d’aiguilles de pins. Il est placé dans un arbre, à une hauteur qui varie de 6 à 30 mètres. La femelle pond un seul œuf, blanc uni. Elle assure seule l’incubation qui dure environ 45 jours, et est nourrie par le mâle. La femelle couve le poussin constamment si le temps est pluvieux, pendant les trois premières semaines. Elle le nourrit avec les proies apportées par le mâle, en déchirant de petits morceaux qu’elle lui donne au bec. A deux mois, avec d’énormes  efforts, il est capable d’avaler de grandes couleuvres. Pendant un mois et demi, la femelle dort avec le jeune dans le nid, pour le protéger de la pluie et du soleil. Ensuite, elle chasse fréquemment avec le mâle, et les deux adultes dorment dans un arbre voisin. Le jeune abandonne le nid à l’âge de 68 à 70 jours.

Régime : Il se nourrit de reptiles et plus particulièrement de serpents. Les proies sont avalées en entier.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s