Faucon crécerelle

Faucon crécerelle-Réserve du Néouvielle 20.09.2015

Identification : Le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) mâle adulte a le croupion et les côtés de la queue gris bleuté sans barres, la queue a une large barre terminale noire. La tête est grise finement striée. Le dos et les couvertures sus-alaires sont brun-roux foncé à petites taches noires. Certains mâles de 1er été ont de nettes et fines barres sur le croupion et le dessus de la queue.
La femelle adulte a la croupion et la queue bruns finement barrés, la barre caudale terminale a la largeur d’un doigt. La tête est généralement brunâtre et nettement striée. Le dessus est ocre-brun foncé, non rouge-brun sombre comme chez le mâle, à barres sombres plutôt qu’a taches (le croupion et la partie interne de la queue sont rarement gris bleuâtre mais l queue est presque toujours rayée).
Les jeunes sont comme la femelle, mais ils sont plus rouge brun jaunâtre dessus, et la poitrine porte des rayures plus larges et plus diffuses. L’étroite bande claire le long du bout des couvertures sus-alaires de la main est souvent discernable. Quelques jeunes mâles ont le croupion et la queue gris-bleu.

Habitat : Il fréquente les champs, les landes, les prairies, les abords des forêts et des boqueteaux, les régions montagneuses jusqu’à altitude moyenne.

Répartition géographique :

Faucon crecerelle

Comportement : Le faucon crécerelle est un solitaire qui vit en couple uniquement pendant la période de reproduction. Il est souvent posé sur les arbres, les pylônes ou les fils électriques, et il est rare de le voir posé au sol, excepté quand il capture une proie. Lors de la parade nuptiale, on peut observer le mâle volant continuellement en cercles au-dessus du perchoir où est posée la femelle, fondant sur elle en courts piqués à intervalles réguliers, avant de remonter dans les airs. Quand la femelle vole aussi, il continue son exhibition, et la femelle se retourne sur le dos pour lui présenter ses serres quand il s’approche. Il défend son territoire avec une grande fermeté, expulsant même des rapaces plus grands que lui. Il vole régulièrement sur place, « en Saint Esprit ».

Nidification : Il niche sur une paroi rocheuse dans un creux de 15 à 20 cm de diamètre sur le sol, à l’entrée d’une cavité naturelle, jamais à l’intérieur. Sinon, il utilise un vieux nid de corvidé, dans un arbre, ou dans les ruines d’un édifice. La femelle dépose de 2 à 6 œufs brun-roux avec un fond clair. L’incubation dure environ 28 jours, assurée par les deux parents, surtout par la femelle qui est nourrie par le mâle. Les poussins sont couverts de duvet blanc, fin et court, et à 20 jours, le plumage est pratiquement complet, avec encore quelques traces de duvet en divers endroits du corps. A 22 jours, ils dévorent seuls les proies apportées par les adultes.

Régime : Il se nourrit de petits mammifères et d’insectes.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2016

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s