Faucon pèlerin

Faucon pèlerin-Les aigles de Lordat 26.08.2014

Identification : Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) a le dessus gris ardoise avec le dos, le croupion et les sus-caudales gris bleu plus clair. Le dessous est blanc avec le bas de la poitrine et le ventre finement barrés de noir. Le haut de la poitrine, la gorge et les joues sont blanc pur, surtout chez le mâle, mettant bien en valeur la calotte et la moustache noires. Les jeunes ont de larges rayures sur le dessous. Le dessus est brunâtre avec de grandes couvertures alaires et un étroit liseré pâle sur les primaires. La cire et les pattes sont jaune verdâtre sale ou bleu verdâtre.

Habitat : Il fréquente les falaises côtières et de l’intérieur et les montagnes. Localement, on peut le trouver dans les tourbières de la taïga.

Répartition géographique :

Faucon pelerin

Comportement : En chasse, à la suite d’un vol plané ou d’un vol battu de placement qui peut se poursuivre sur plusieurs kilomètres, le faucon referme ses ailes pour l’attaque terminale. Lors de ces attaques, le temps de descente, ailes plus ou moins collées au corps, n’est pas suffisant pour que la vitesse puisse dépasser 150  à 250 km/h. Cependant, il arrive parfois, lors de piqués de chasse verticaux de plus de 1km (très rarement observés) que la vitesse puisse vraisemblablement dépasser les 350 km/h. Les couples sont très attachés à leur territoire, mais ce sont surtout les mâles qui le défendent contre les intrus. Les femelles défendent surtout le site et la nichée contre les intrusions de prédateurs potentiels.

Nidification : Les faucons ne construisent pas de nid. Ils pondent à même le sol sur une vire, dans un trou, une niche, ou un ancien nid de grands corbeaux ou d’un autre rapace. Le substrat sableux ou terreux qui recouvre le sol est gratté par l’un ou l’autre des deux adultes. La ponte comporte de 3 à 4 œufs, plus rarement 2 ou 5 de couleur marron rougeâtre. L’incubation dure 30 jours et est assurée par les deux parents. À l’éclosion, les poussins sont recouverts d’un premier duvet blanc très fin, qui sera remplacé par le deuxième duvet, beaucoup plus dense et épais, à partir du 15ème jour. La femelle ne quitte pas ses jeunes durant la première semaine. Le mâle chasse et apporte les proies à l’aire. Vers le 15ème jour, quand les jeunes se couvrent du 2ème duvet, la femelle les laisse alors de plus en plus souvent et longtemps seuls tout en restant à proximité.

Régime : Ornithophage, le pèlerin ne chasse pratiquement que des oiseaux capturés en vol. Toutefois il lui arrive de capturer aussi de gros insectes ou des chauves-souris et de façon anecdotique des rongeurs. Le mâle, plus petit, se contente de proies dont la taille varie de celle de la mésange à celle du geai, voire du pigeon colombin. La femelle, plus corpulente, capture des proies dont la taille varie de celle du merle à celle du pigeon ramier, rarement plus gros.

Sources :

http://www.oiseaux-europe.com/
http://www.oiseaux.net/
Le guide ornitho

2017

2015

2014

2012-2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s