Lézard des murailles (Podarcis muralis)

Identification : Le Lézard des murailles (Podarcis muralis) a une silhouette assez trapue et une tête assez massive. Sa couleur est très variable, brune à grise en passant par le verdâtre, avec les flancs plus sombres. Certains mâles possèdent des écailles bleues sur les flancs. La gorge est souvent colorée de jaune, orange ou rouge. Les mâles et certaines femelles ont souvent des taches noires sous la gorge qui sont généralement grandes, diffuses et se rejoignent. Il possède une écaille massétérique souvent grosse et bien visible. En général, l’écaille internasale ne touche pas la rostrale. L’iris est souvent orange, parfois jaune orangé chez les jeunes. Il a souvent une tache noire au-dessus de la patte antérieure, pouvant contenir un ocelle blanc ou bleu. le ventre peut-être de plusieurs couleurs, blanc, jaune, orange ou rouge.

Taille : Environ 20cm avec la queue.

Habitat : Il se rencontre un peu partout, surtout sur les sites ensoleillés, jusqu’à plus de 2000 m.

Répartition géographique : Partout en France.

Période d’observation : Surtout de mars à  octobre mais peut parfois être vu en hiver lors de journées ensoleillées.

Régime : Arthropodes.

Espèces semblables :
Le Lézard catalan (Podarcis liolepis) lui ressemble beaucoup, mais il y a quelques subtiles différences. Il a les écailles temporales généralement de taille égale. Elles sont plus nombreuses que chez le lézard des murailles. Sa tête est plus aplatie, son museau plus long et plus pointu. Sa silhouette est plus fine et élancée. Son œil est un peu plus en forme d’amande. Sa gorge est presque toujours blanche. Les taches noires que les mâles arborent souvent sous la gorge sont petites et bien définies. Les flancs ne possèdent jamais d’écailles bleues. L’iris est plutôt blanchâtre à jaunâtre. il ne possède en général pas de tache noire au-dessus de la pattes avant. Le ventre est presque toujours blanc. Il convient de vérifier plusieurs critères compte tenu de la variabilité individuelle.

Sources :
http://coronella.free.fr/index.php
http://www.lacerta.de/AS/Bibliografie/BIB_1577.pdf
http://www.naturemp.org/

2017