Psammodrome algire (Psammodromus algirus)

Identification : Le Psammodrome algire (Psammodromus algirus) est un lézard élancé avec un museau pointu et une queue très longue. Il est de couleur générale brune avec sur les flancs deux lignes claires très visibles (blanc à jaune devenant orangée au niveau du bassin). Deux larges bandes claires très diffuses sont souvent présentes sur le dos, séparées par une ligne dorsale sombre.
Les mâles sont de même coloration que les femelles, sauf en période nuptiale, où ils se parent parfois d’une gorge plus ou moins orangée et de quelques écailles vertes ou bleues sur les flancs au niveau du point d’attache des pattes antérieures. Des femelles nuptiales peuvent avoir cette coloration.
Les juvéniles sont plus sombres et moins contrastés que les adultes, avec une teinte tirant souvent vers le violet qu’ils conservent plus ou moins à l’âge adulte.
Le ventre et la gorge sont blancs à crème, immaculés (sauf chez certains adultes nuptiaux chez lesquels la coloration est jaune).
Les écailles du dos et des flancs sont très fortement carénées, donnant un aspect très râpeux au corps.

Taille : Il peut atteindre 30 cm de longueur totale.

Habitat : Il peut fréquenter des habitats très différents mais est plus commun dans les zones relativement rocheuses comme les garrigues, les talus et les murs de pierres.

Répartition géographique

Comportement : Il est capable de courir extrêmement vite en terrain découvert.

Espèces semblables : Le Psammodrome d’Edwards (Psammodromus hispanicus) a les écailles des flancs moins fortement carénées et il possède des écailles noires sur le corps.

Sources :
http://coronella.free.fr/index.php

2017